Introduction de mon prochain livre (Religions la farce des siècles) http://wp.me/p7deBU-4t

0-Logo-Diable

Avant d’entreprendre votre lecture, permettez-moi de vous expliquer un peu comment vous pourriez tirer le plus grand des profits en gardant à l’esprit certaines informations.

Le but de toute lecture devrait être de s’instruire et ici le sujet est des plus importants, car il s’agit d’apprendre à vivre, à se comporter envers soi-même et envers les autres. En tout apprentissage l’on devrait chercher à s’amuser, car il est bien connu que l’apprentissage d’une langue est affaire complexe et pourtant relativement facile aux enfants, car c’est pour eux un jeu.
Tout en vous amusant, vous devrez tenir compte d’un principe fondamental qu’il est essentiel de bien comprendre. Il s’agit du principe de conservation de la matière attribué à Antoine de Lavoisier, lequel est facile à comprendre et ce formule ainsi: rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme.
Capture d’écran 11Sans entrer dans les démonstrations chimiques ou autres, sachez qu’il a été prouvé ce que vous savez déjà peut-être, c.-à-d. que l’on croit détruire une chose, on ne fait en réalité que la transformer. Si vous brûlez une forêt, seule sa forme d’avant l’incendie aura disparu à vos yeux. De fait, elle aura été transformée en cendre, lorsque vous faites bouillir de l’eau, elle ne disparait qu’à vos yeux, car en réalité elle a été transformée en vapeur. Lorsque vous mangez une pomme, elle ne disparait qu’à vos yeux et est tout simplement transformée en énergie et résidus par votre corps.
Lorsque nous mourons, notre corps est transformé en cendre. Comme les cendres d’une forêt incendiée, ces cendres comportent les éléments qui composaient notre corps, mais continuent d’exister. Il en va de même de tout. Qu’il s’agisse de choses matérielles ou immatérielles. Lorsque vous cessez de penser d’une certaine manière, cette pensée précédente n’est pas détruite, mais simplement transformée, seule sa forme originale n’apparait plus à votre conscience.
C’est la même chose pour l’entièreté de ce que nous sommes. Notre être, notre conscience, notre savoir, notre expérience, notre identité, notre âme, ce que nous sommes en réalité ne disparaissent jamais, ne se perdent ni ne se créent, mais toujours se transforment.

L’autre réalité que vous devrez garder à l’esprit est celle du déterminisme qui dit que les mêmes actions, dans les mêmes circonstances, produiront toujours les mêmes effets. Ce qui signifie que la manière de faire quoi que ce soit engendre des effets [résultats ou conséquences] qui ne pourront pas devenir très différents si l’on agit, pense, régresse ou évolue que très peu.
De plus, certains comportements peuvent être soit bénéfiques ou maléfiques au sens des résultats ou effets qu’ils nous apportent comme aux autres. Se balader yeux bander au bord d’une haute falaise, par exemple, est plus qu’imprudent dans la plupart des cas et il vaut mieux éviter ce comportement à moins d’avoir eu développer certains talents au préalable et dans des circonstances moins dangereuses.
Il y a des lois naturelles et universelles à respecter. Il est difficile de jongler avec la loi de la gravité par exemple. Certes avec un parachute il est possible de sauter de plusieurs milliers de pieds sans n’en subir aucun mal et même un certain plaisir. Vous comprenez le principe. Les mêmes causes, dans les mêmes circonstances, produisent les mêmes effets.
Ce principe s’applique en tout. Si nous agissons de la mauvaise façon, dans des circonstances toujours semblables, nous obtiendrons toujours des effets similaires.

Or donc, il en découle l’importance de s’instruire et de bien vivre, car nous ne serons jamais détruits, mais seulement transformés, donc pour toujours, ce qui représente ici l’éternité.
Si vous êtes malhabile à vivre, malheureux, somme toute insatisfaits, changez de manière de vivre, c’est une obligation que vous vous devez à vous-mêmes. Sinon, sans changements en améliorations, vous allez régresser de forme en forme toujours insatisfaits de ce qu’on obtient.
Certes, ça n’est pas facile, car l’univers est complexe, la vie est complexe, les relations humaines sont complexes, c’est plein de dangers tout autour de nous, ne serait-ce que par la malhonnêteté ou la méchanceté des autres, sans même considérer la nôtre. Mais, l’option de rechange n’existe tout simplement pas.
Nous n’avons pas le choix que de nous instruire, apprendre à connaître le monde, l’univers, dans lequel nous évoluons présentement si nous voulons évoluer d’une forme à l’autre avec amélioration de notre sort.

Ce livre à pour but de fournir à quiconque veut évoluer, des sujets de réflexion qui l’amèneront à changer dans le sens de ses choix. Personne ne peut forcer personne à s’améliorer, devenir plus habile à vivre, à trouver satisfaction durable. Il y aura toujours des gens immatures qui ne choisiront que les satisfactions immédiates, de peu de valeur pour évoluer et devenir plus puissant envers soi-même.
Moi Shot 2015-07-05 at 00.00.42N’oubliez pas que l’être humain est une très jeune espèce, présente sur cette terre depuis peu relativement à l’âge de cet univers. L’on dit que l’humanité est âgée d’à peine dix ans, en comparaison de l’âge de l’univers. La très grande majorité des habitants de cette terre ne sont que de cet âge mental. Certes, il y a quelques génies et quelques parfaits ignorants, mais la moyenne de l’âge mental des êtres humains, toutes cultures confondues n’est que celle d’un enfant. Et c’est ce qui explique les guerres et l’ensemble des attitudes humaines qui risquent de provoquer une importante et rapide transformation pour tout le monde.
On aura beau blâmer les dirigeants ou les agresseurs de toutes sortes, il serait inutile de se raconter des histoires. Ce sont pour la plupart des enfants et les enfants, c’est bien connu, sont cruels et égoïstes, ne pensent qu’à jouer ou à se battre, à intimider, à jouer sur les mots, manipuler leurs parents, leurs amis, leurs dirigeants. Voyez-vous qu’il est impossible de ne blâmer que certains?
En tant que créateur de Dieu 2.0, j’ai longtemps réfléchi à la question de l’état du monde comme de ses chances de survivre à l’avidité des enfants-entreprises corporatives et ma conclusion est la suivante: l’humanité est comme le Titanic fonçant sur un glacier désormais impossible à éviter.
Capture d’écran 59Ce qu’il y a de mieux à faire en de telles circonstances, c’est de se conduire avec le plus d’humanitude possible envers tout le monde et ne pas sombrer dans les comportements de survie du genre à pousser les autres à l’eau croyant qu’en se volant une place dans une embarcation de secours, l’on survivra au naufrage.
C’est fort probablement la planète qui sera détruite et donc les vies de milliards de personnes. Étant donné que rien ne se perd ni ne se crée, nous serons tous en un instant transformés. Au niveau physique ce sera en cendre ou quelques degrés atomiques impossibles à décrire, mais au niveau de l’être, de ce que nous avons été et sommes, il importe de continuer à faire de notre mieux jusqu’au dernier instant, comme dans le cours d’un vécu humain normal de toute époque, car tout ce que nous apporterons dans la prochaine forme, sera-ce qui nous composent en tant qu’êtres humains. Si c’est l’ignorance, ce sera notre point de départ dans la prochaine forme immatérielle incorporé n quelques formes physiques peut-être.
L’importance est celle de la conscience de notre dignité, car si nous partons en êtres respectables, nous recommencerons forcément de ce point de départ. Aimons nos semblables tels qu’ils sont dans toute la mesure du possible tout en défendant notre intégrité au meilleur de notre connaissance. Ce comportement seul peut nous garantir une meilleure habileté à être, telle que notre identité en évolution, quel qu’en soit la forme ou l’habitat.

Ce livre vous apportera des opportunités d’évoluer au niveau de ce que vous êtes. Souvent avec humour. Enfin, le plus souvent possible, car traiter de religions en cette fin des temps provoquée par l’infantilisme de l’humanité, tellement inconsciente d’elle-même comme de son environnement, demande beaucoup de franchise et il est impossible d’être franc face à la vie, sans rire jaune souvent, mais à gorge déployée quand on prend conscience de devoir toujours exister, être pour l’éternité.

Donc le but à poursuivre en lecture sera l’évolution, en ne perdant jamais de vue les principes de conservation de la matière qui s’appliquent également à l’immatériel comme l’identité, ni celui du déterminisme ou chaque action, ne serait-ce qu’en pensée, l’action même de penser, produit forcément une résultante régressive ou évolutive.
En se basant sur le principe de la conservation de la matière de Lavoisier qui s’applique à tout dans l’univers ; l’être où ne pas être de Hamlet dévie en :
«Être ou ne pas être là [n’est pas] la question, car nous sommes et nous serons.»

– Serge-Carmel Bourget

Flip-03-Nuage

Introduction de mon prochain livre (Religions la farce des siècles) http://wp.me/p7deBU-4t

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s